Introduction à la Caractérologie

Chaque personne a son secret qu’elle porte enfermé en elle depuis la naissance,
secret de parfum de tilleul, de rose, de jasmin,
parfum secret toujours différent, toujours nouveau, unique, sans pareil.

Goliarda Sapienza

Je conçois la Nouvelle Aromathérapie comme une médecine holistique, ce qui m’a conduit d’une part à objectiver les propriétés des Huiles Essentielles en m’appuyant sur l’action de leurs molécules, et d’autre part à cerner puis codifier l’influence psychosensorielle de leur totum* aromatique qui optimise l’action physicochimique de ces molécules biochimiques.

C’est en exploitant ces deux aspects complémentaires que l’on saisit le bénéfice-santé qu’il y a à tirer des vertus thérapeutiques des Essences.

*(Le totum est l’ensemble des molécules).


Note :

L’approche holistique (qui vient du grec holos qui signifie totalité) considère que des rapports subtils unissent le microcosme, l’homme ou toute autre créature, et le macrocosme, la nature. Nous sommes constitués des mêmes atomes que ceux du biotope dans lequel nous évoluons ce qui, par principe, créé des liens avec notre environnement. Ainsi une entité exerce-t-elle une influence, même infime, sur l’existence des autres selon le principe de correspondances et d’affinités. C’est ce qu’enseignaient déjà au 5ème s. avant notre ère Anaxagore avec son « tout est dans tout » et Aristote (4ème s. avant notre ère) selon ce qu’il appelle « homéoméries » (parties semblables), toute chose contenant les autres, bien que de manière imperceptible. Autrefois vision philosophique, l’holisme est une donnée désormais compatible avec la connaissance scientifique.

 

J’ai conçu la Caractérologie des Essences au début des années 80, suite à l’observation de modifications d’humeur, de dispositions mentales et affectives particulières, de réactions singulières d’individus immergés dans un univers olfactif inhabituel pour eux. Exploiter l’influence de l’arôme d’une essence qui accentue ou atténue certains aspects de la personnalité m’est apparu essentiel à l’Aromathérapie. La Caractérologie met en exergue les affinités entre les types de personnalités et certaines Huiles Essentielles, et la pratique thérapeutique qui en découle, que j’ai mise au point et affinée depuis plus de trente ans, permet des traitements personnalisés qui améliorent la réceptivité du terrain.


Note :

Le « terrain », terme français difficile à définir dans le contexte de son emploi médical, est la sensibilité du patient à certaines manifestations aiguës et pathologies récidivantes. On peut considérer qu’un malade manifeste deux formes de symptômes : la première correspond aux symptômes communs à tous les patients pour une même maladie et dus à l’agent agresseur, la seconde à ceux du malade dont le terrain modifie la manifestation de la maladie et fait qu’elle revêt un caractère exclusif réclamant un traitement personnalisé. A une cause similaire, des réponses différentes vont ainsi être apportées, dépendant du patient. Comme le relève le Dr Alexandre Salmanoff : « Nous ne sommes pas indistinctement exposés aux maladies, un même streptocoque pouvant provoquer tantôt un panaris, tantôt une arthrite, une péritonite ou une thrombophlébite. »
Le concept de « terrain » englobe l’ensemble de la personnalité du patient, physique mais aussi psychique, incluant son vécu, son émotivité, sa réactivité, ses points forts et ses points faibles, sa façon d’affronter les événements ou les maladies.