L’origine géographique de la plante aromatique (3)

Les plantes aromatiques se développent au sein de biotopes particuliers ; rappelons qu’un biotope est un milieu biologique – au sens de vivant, pas de label – déterminé offrant à un certain nombre d’espèces des conditions environnementales relativement stables. Ces biotopes participent à la composition aromatique de l’essence des plantes. Connaître leur lieu d’origine n’est pas superflu dans la mesure où certaines caractéristiques aromatiques se retrouvent dans tel ou tel pays ou région du monde :

  • les Lavandula latifolia (aspic) d’Espagne et France n’ont pas la même composition,
  • l’Ocimum basilicum (basilic) des Comores est différent de celui de Chine,
  • les Pelargonium graveolens (géranium) de l’île de La Réunion, de Chine ou d’Afrique du Nord ne sont pas identiques en finesse en raison de variations dans leur composition, etc.
  • Pour certaines, la précision de l’origine territoriale est un gage de qualité, telle l’Huile Essentielle d’écorce de Cannelle du Sri Lanka, Cinnamomum verum, ou l’Hélichryse de Corse, Helicrysum italicum ssp serotinum, d’une subtilité plus grande que celle originaire des Balkans ; les deux sont toutefois aussi intéressantes du point de vue thérapeutique car riches en diones (les dicétones caractéristiques de cette essence et qui nous la font rechercher).
Deuxième étape d’une étiquette correctement établie :

 Melaleuca quinquenervia
NIAOULI –
Inde