essence-huile-essentielle

Différence entre une « Essence » et une « Huile Essentielle » ?

Oui. Dans les pharmacies, Magasins diététiques ou sur le Net, les deux termes se confondent, ce n’est guère préjudiciable, mais d’un point de vue scientifique, l’essence et l’huile essentielle sont deux produits différents.

L’Essence :

L’essence est élaborée dans les tissus de la plante aromatique par le processus de la photosynthèse qui convertit l’énergie solaire en énergie chimique, notamment en sucres. Cela conduit à la construction de chaînes carbonées particulières : les phényls propanoïdes et terpénoïdes, précurseurs des essences aromatiques.

Au fur et à mesure que s’élaborent les essences par le biais de cellules sécrétrices, elles sont stockées au sein des tissus des plantes aromatiques dans des micro-poches. Ce sont elles qui, éclatées lorsque l’on froisse une feuille, une tige ou une fleur, libèrent un peu d’essence.

Lorsque nous distillons des plantes aromatiques, la vapeur d’eau fait éclater les micro-poches à essence et la part la plus volatile de celle-ci est extraite.

L’Huile Essentielle :

L’Huile Essentielle est le résultat de la transformation de l’Essence lors de la distillation d’une plante aromatique.
En simple, l’Huile Essentielle est l’essence distillée. Leur composition diffère sensiblement car, d’une part, un phénomène d’oxydoréduction intervient durant le processus d’extraction conduisant à une transformation de certaines molécules, et, d’autre part, les molécules les plus lourdes (au-delà des C15), liées à l’essence primaire au sein de la plante et aux substances résineuses, ne sont pas entraînées lors de la distillation.

Ces paramètres différencient l’essence au sein de la plante de l’Huile Essentielle distillée.

Note :

Le monde végétal est riche de plusieurs centaines de milliers d’espèces et la majorité d’entre elles ne sont pas, ou peu, pourvues d’essence aromatique. Pour la plupart, c’est surtout la chlorophylle (en grec : feuille verte), certaines coumarines (odeur de foin ou de frais) ou molécules particulières que l’on sent ; la pêche, par exemple, en contient plus de 80 dont la majorité ne se trouvent pas dans le panel aromatique des Huiles Essentielles. Ce fruit, comme l’ananas, la poire, la banane ou le litchi, possède un parfum caractéristique mais n’est pas classé parmi les « aromatiques » puisqu’il n’est pas possible d’en extraire une essence. Chez les fruits, seuls les Citrus (orange, citron, pamplemousse, combava, etc.) ont une essence que l’on peut extraire de leur zeste.

Spécifiques à certaines familles botaniques, les espèces productrices d’essence sont appelées « plantes aromatiques ».